Le rouleau compresseur PHILIPPE

Le conseil des Ministres, réuni en séance extraordinaire sur le coronavirus, s’est conclu par le recours à l’article 49.3 de la Constitution sur la réforme des retraites. Face à une mobilisation inédite qui dure depuis plus de 3 mois, face à un rejet massif de son projet par la majorité de la population, le gouvernement a décidé de faire passer en force la réforme des retraites, sans vote !

Ce projet, contesté pour ses conséquences nuisibles – y compris par des institutions telles que le Conseil d’État –, le président Macron veut l’imposer au détriment des règles élémentaires du débat démocratique.

La démocratie ne passe pas que par les urnes

L’heure du choix a sonné pour chacun d’entre nous : DE QUELLE SOCIETE VOULONS-NOUS ? Est-ce que nous laissons faire et attendons patiemment la prochaine élection pour nous exprimer ? Après tout, pour le moment, ça ne change guère notre quotidien…

Regardons les choses à plus long terme ! Parce que laisser faire aujourd’hui ces méthodes et laisser passer ces changements néfastes pour la société, c’est accepter un avenir où seul l’argent et les puissants seront rois !

Ils nous abrutissent, nous infantilisent, nous demandent toujours plus et nous donnent toujours moins, nous individualisent, nous bâillonnent et nous méprisent.

Arrêtons de les laisser considérer que nous ne sommes rien, soyons tout !

Venez exprimer votre mécontentement (*)

Actions prévues :

  • au Mans
    Jeudi 5 mars à partir de 13h30 devant la maison de l’Université.

(*) L’appel à la grève est de minimum 1h et couvre l’après-midi

Lire le tract au format PDF

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.