Première réunion de négociation pour les accords Intéressement et Participation

Première réunion de négociations ; il s’agissait d’un tour de table pour sonder les organisations syndicales afin de connaitre les positions des unes et des autres.

A la CGT nous sommes plutôt pour défendre nos salaires, seuls revenus pérennes.
Toutefois nous savons que la moitié d’entre nous  compte sur ce complément de rémunération pour boucler les fins de mois.

D’ores et déjà la direction a déjà annoncé la couleur et compte profiter de la crise pour baisser les niveaux de participation et intéressement (20% de nos rémunérations)
En revanche rien n’empêche d’acquérir Partner RE  en cette période pour 8 ou 9 milliards, car là il s’agit d’un investissement.
Sans compter les 200 millions placés dans un fonds d’investissement !

A titre de comparaison le versement en 2019  de la participation et de l’intéressement a coûté  environ 300 millions à l’entreprise.

Quelles sont les premières revendications de la CGT ?

  • Le principe d’une prime d’intéressement  égalitaire pour toutes et tous, favorisant les plus bas salaires
  • L’abaissement du seuil de déclenchement à 22 000 euros (pour 22 000 salariés) vs  300 millions aujourd’hui
  • La neutralisation des effets liés à la crise Covid-19  voire d’éventuelles autres crises
  • Le maintien d’un accord sur 3 ans avec des clauses protégeant les salariés

Certains syndicats ont proposé de négocier un accord en août avec des risques de versement de l’avance de septembre  décalé à une date ultérieure…
Pour notre part nous n’y sommes pas favorables.

Prochaine date de négociations le 4 mai prochain,

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.