Attaque informatique chez COVEA – Le droit à la transparence.

A l’instar des Directions Métiers, les organisations syndicales représentatives ont été invitées à une réunion téléphonée lundi 20 juillet à 16H par la DRH.

Nous avons eu confirmation que l’entreprise avait été victime d’une tentative d’acte malveillant (sic). Mais toutes nos questions (sécurité informatique, nature de l’attaque, conséquences économiques…) sont restées sans réponse : trop tôt pour en parler selon la direction.

Nous avons été limités à échanger sur les impacts de la situation dans chaque enseigne :

  • MMA a été ciblé, et est donc le périmètre le plus touché puisque tout le réseau (messagerie, applicatifs…) a été coupé,
  • MAAF et GMF ont été touchés mais dans une moindre mesure ; les outils fonctionnent malgré de grosses lenteurs,
  • Fidélia n’a subi que quelques lenteurs et a pu, de ce fait, assurer la continuité de service des appels MMA.

Il nous a été annoncé qu’un CSEC aurait lieu seulement en septembre. En revanche, nous venons d’apprendre qu’un CSEE Le Mans aura lieu ce jour.

Nous apportons notre entier soutien à tous nos collègues de la DTSI (Informatique) qui subissent une charge de travail importante, constante et stressante depuis maintenant plusieurs mois.

La direction a tenté d’imposer la prise de congés/JATT. Vous avez été nombreux à nous contacter et dès vendredi début d’après-midi, la CGT a contacté la Direction pour dénoncer l’illégalité de la décision. Ainsi, dès lundi matin, le discours avait changé et l’ensemble des collègues étaient en « absences autorisées rémunérées ».
Pour autant, certains salariés, en capacité de mener des activités sur site, sont à leur poste de travail.

Nous avons une nouvelle fois alerté la direction sur la médiocrité de la communication, tant sur le fond que sur la forme. Cela démontre que la direction n’a tiré aucun enseignement des crises passées sur sa communication. Manifestement pour Thierry Derez la transparence s’assimile à du voyeurisme (*). Nous n’avons eu de cesse de contester l’adaptation des décisions de la Direction Générale de Covéa par les Directions de chaque enseigne puis par chaque Direction Métier, qui au final a généré une communication dissonante.
Nous sommes bien loin de l’entreprise unique et du statut commun !

Pour la CGT, il est impératif que les représentants des salariés obtiennent des réponses à leurs questions et c’est dans cet objectif que nous avons écrit à notre PDG M. Derez, en demandant la tenue d’instances extraordinaires (CSEC, CSEEs, Comité de Groupe Covéa) en urgence. La CGT pense qu’un audit externe est indispensable pour mieux comprendre la situation et trouver les bonnes solutions.
L’entreprise n’appartient pas à un seul homme mais bien à chaque sociétaire et à chaque salarié qui en constitue la force de production.

Nous voulons de la TRANSPARENCE !

(*) Interview de Thierry Derez dans l’émission « Un pavé dans la mare » – France Info – Février 2018

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.