UES COVEA – Gestion PREVISIONNELLE des Emplois et des Compétences – Revendications CGT

RENEGOCIATION DE L’ACCORD
Gestion PREVISIONNELLE des Emplois et des Compétences
(Octobre 2020)

 

Un tel accord se doit d’être au service de l’emploi et des compétences. Il a vocation à donner de vraies perspectives d’avenir pour les salariés, une reconnaissance de qualification et une vraie formation professionnelle tout au long de la carrière.
Un accord GPEC a pour but d’éviter en amont des licenciements en anticipant l’avenir des emplois. Il n’a pas pour objectif de définir les modalités d’une réduction d’effectifs mais au contraire, d’anticiper l’évolution des emplois ».

Un des leviers de cette gestion prévisionnelle est bien évidemment la formation, qui ne doit pas à notre sens se réduire à des e-learning, mais servir pour accroître ses connaissances afin que le parcours professionnel puisse se dérouler normalement.

Voici nos principales revendications :

– Pour la CGT une gestion prévisionnelle doit être au cœur de la réflexion menée par les différentes directions afin de permettre à tous les salariés de pouvoir continuer à exercer un emploi au sein du groupe,
– La communication faite auprès de l’ensemble des salariés doit être claire, accessible et un temps dédié doit être prévu pour en prendre connaissance,
– La formation professionnelle est en vrai enjeu pour chaque salarié et également pour l’entreprise qui doit favoriser les formations qualifiantes, prévoir et accompagner tout un chacun, et mettre en place des sessions en présentiel le plus souvent possible,
– L’entretien professionnel est un moment d’échange particulièrement important : il faut permettre au manager et au salarié de pouvoir discuter aussi souvent que besoin (en impliquant le RRH si cela est nécessaire) afin de construire son parcours et prévoir les formations nécessaires le cas échéant, sans être contraint d’utiliser son CPF
– L’emploi des jeunes doit être favorisé, tout comme l’accompagnement des séniors en favorisant la transmission des savoirs,
– Les aides lors d’une mobilité doivent être majorées et identiques lors d’une mobilité choisie et lors d’une mobilité contrainte : nous savons que nombre de nos collègues tentent d’anticiper les mobilités contraintes et cherchent de leur côté un autre poste dans le groupe,
– Pour les salariés faisant partie de groupes fermés, la mobilité ne doit pas être synonyme de perte d’avantages.
– …

La liste n’est pas exhaustive, nous profiterons des autres séquences de réunions pour porter l’ensemble des points que vous avez pu nous faire remonter !

Prochaine réunion le 9 novembre prochain

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.