UES COVEA – NAO Salaires

Négociations annuelles obligatoires sur les salaires

Le 1er décembre la direction nous a convoqué à une réunion de « négociation » annuelle sur les salaires (NAO salaires).

Lors de ce premier point, il semble que le ton des prochaines séances ait été donné et il nous a été redit, pour la deuxième année consécutive, que « l’employeur n’a pas vocation à maintenir notre pouvoir d’achat » (sic) !
C’est la vision du mutualisme de notre Direction : mutualisation des pertes (et Covéa en a subi quelques une cette année (SCOR, Partner Ré)… et privatisation des gains (on se demande pour quoi faire d’ailleurs !).

Le bilan de l’inflation et des augmentations 2020 laisse apparaître selon la Direction une augmentation moyenne de 2,1 à 2,8 %, alors que l’inflation provisoire est de -0.6 %. Le calcul fait par la Direction est cependant critiquable dans la mesure où les chiffres englobent tous les mécanismes d’augmentation collectifs (notamment primes expérience et revalorisation SMA) et incluent les augmentations individuelles. Quand nous avons demandé si tous les salariés ont bénéficié d’augmentations individuelles, le DRH nous a, hélas, répondu par la négative.

Quant à la présentation faite des évènements majeurs 2020 en séance, elle s’est bornée à parler de « coûts » : coût des mesures liées au confinement, coût de l’attaque informatique ! En revanche les économies réalisées, du fait du confinement et du ralentissement de l’activité, n’ont pas été abordées.

En synthèse la DRH raisonne en masse salariale et compte chaque euro dépensé, elle mutualise avec les salariés les pertes liées à la crise sanitaire, elle mutualise entre les salariés les dispositifs d’augmentation collectives et individuels, et prévoit de conserver les gains liés à la baisse de la charge sinistre sans vraiment expliquer ce qu’elle compte en faire.

Pour le reste pas d’annonce majeure donc nous nous retrouverons en janvier pour écouter les propositions de la direction

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.