CSEE NIORT – Flou artistique au DCRC

Négociation temps de travail  – Flou artistique au DCRC

  • Fin 2020, la direction décide la remise en cause des accords GIE ATLAS ET EUROVAD.
  • Le 1er janvier 2021, les équipes sont intégrées à MAAF SA. À partir de cette date, la direction a quinze mois pour négocier la modification de… de quoi ?… Ben, on ne sait pas !

Tout ça pour ça !

Après deux réunions annulées, les organisations syndicales ont enfin été convoquées le 23 mars pour une durée de… 20 minutes ! Ce fût light…

-Les accords de travail ATLAS et EUROVAD sont maintenus jusqu’en mars 2022, soit jusqu’à la fin des quinze mois de négociation prévus par la loi. À moins qu’un nouvel accord ne soit signé avant.

-Les fiches d’organisation ATLAS et EUROVAD ont disparu pour laisser place à une seule fiche d’organisation DCRC applicable depuis le 1er janvier à Maaf SA, qui bouleverse les horaires.

-Mais alors, pourquoi tout cet embrouillamini juridique qui va durer 15 mois ?

-Uniquement pour faire bosser les Atlassiens plus tard le soir et le samedi ? Non, c’est trop simpliste, vu que les accords de 2017 (signés pas certaines organisations syndicales que vous pouvez remercier) le permettaient déjà par une simple modification de fiche d’organisation. La finalité réelle ne nous a pas (encore) été annoncée.

-L’entreprise ne veut bien négocier que la durée annuelle du travail, et exclut avec véhémence l’idée de rediscuter de l’organisation. Or, une modification de la durée du travail aura nécessairement des effets sur celle-ci, dont les JATT.

-Elle n’a pas dévoilé ses intentions. Dans quel sens entend-elle modifier la durée du travail :  la réduire, maintenir un statu quo, l’allonger ?

-Au passage, la Cgt a dû, seule, imposer une réunion supplémentaire  du Csee en avril, pour obtenir les éléments manquants à la dissolution et à la nouvelle organisation.

Qu’est-ce que ça cache ?

Est-ce que tout ceci a un lien avec la nouvelle   organisation du travail liée à CODISTRACT ?   Est-ce que « la grande et belle machine »   COVEA a d’autres visées, d’autres ambitions   pour les plateaux téléphoniques ?

Nos directeurs avancent pour le moment à pas feutrés, mais il arrivera bien un moment où ils devront tomber les masques.

Vous pourrez alors compter sur vos élus CGT pour vous informer de ce qui se trame.


Et vous pouvez diffuser la version PDF :
Flou artistique au DCRC.pdf

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.