[CSEE Le Mans] La GaZeTTe de la CéGèTe #5

AU SOMMAIRE CE MOIS-CI

Les avis rendus par la délégation CGT sur les projets récemment présentés en CSEE Le Mans, un nouveau démantèlement de la médecine du travail, un ambitieux projet de développement affinitaire, un grand chambardement au sein des Opérations de Particuliers et du Recouvrement et un nouvel outil de surveillance au service Clients Vie MMA…
Nous vous souhaitons une très bonne lecture !

Pour ceux qui le souhaitent, notre gazette est également consultable en version imprimable ici.

CHEZ FIDÉLIA
POSE DES CONGÉS D’ÉTÉ EN HIVER …

Après le test concernant la pose anticipée des congés d’été sur le site de Nantes, la direction de Fidélia l’a étendu aux salariés des sites de Tours et Saint Cloud malgré la période de crise sanitaire.
Cette année, tous les collègues de Fidélia ont dû se positionner en février, en plein confinement, sur les congés de juin à septembre.
Un sondage a été envoyé aux 850 salariés concernés et 59 % y ont répondu, soit 499 personnes.
La direction s’est réjouie des résultats de ce sondage, lesquels n’apparaissent pas, pour la CGT, si positifs.
En effet, sur les 499 répondants, seuls 209 sont satisfaits du dispositif. Cependant, à la question « Ce dispositif a-t-il facilité la pose des congés ? », 183 salariés ont répondu « non » ou « pas du tout », contre 170 « tout à fait ».
De plus, à Saint-Cloud, nombre de salariés n’ont pas répondu au questionnaire. Malgré ces retours plus que mitigés, la direction a décidé de valider le processus.
La CGT regrette l’analyse plus qu’optimiste de la direction pour justifier la mise en place d’un dispositif contraignant pour certains salariés alors que l’organisation du travail ne le nécessitait pas.
Cela nous aura toutefois permis d’apprendre que la modification et/ou l’annulation des congés posés est de nouveau possible !

UNE MÉDECINE DU TRAVAIL SACRIFIÉE !

Après la réorganisation du service de santé du Mans (suppression d’un poste de médecin), c’est au tour de celui de Paris de subir la politique de la direction « faire plus avec moins de moyen ».
En effet, le service de santé qui couvre aujourd’hui les effectifs Fidélia / MMA des départements 75-92-93-94 va devoir accueillir les salariés des agences MAAF de ces départements. L’effectif suivi passe ainsi de 1569 à 1988 salariés, sans compter les saisonniers d’été de Fidélia.
Si l’augmentation de l’effectif faisait partie des recommandations de l’inspection du travail au moment du renouvellement de l’agrément, la CGT s’étonne de l’argument de la direction qui se retranche derrière une moyenne « sans queue ni tête » (3000 salariés pour un médecin à temps plein).
Pire encore, nous avons appris au cours du CSEE le départ, dans quelques mois, de l’infirmière du site de Fidélia St Cloud ainsi que son non-remplacement.
Nous déplorons cette décision alors même que les salariés Fidélia subissent des horaires atypiques et que le taux d’absentéisme communiqué dans le bilan social 2020 progresse et reste le plus élevé de COVEA (7,3 % en 2020 contre 6,4 % en 2019 et 5,6% pour tout COVEA).
Malgré cela, il n’y aura plus d’infirmière à Saint-Cloud et il ne restera qu’une infirmière et un médecin (à temps partiel) pour toute la zone.
La CGT considère que la direction pourrait faire plus que le minimum légal requis et est confortée sur le fait que la santé des salariés n’est pas une priorité dans l’entreprise.
Encore une fois, la pingrerie continue : la santé des salariés ne vaut même pas le salaire d’une infirmière !

COVEA AFFINITY
LE PROGRAMME APOGÉE

La direction nous a présenté un point d’étape sur la transformation de la Direction Affinitaire. Pour rappel, l’affinitaire consiste à concevoir et distribuer des solutions d’assurance à des constructeurs qui souhaitent eux-mêmes proposer des couvertures à leurs clients. Au travers de la marque Covéa Affinity, le groupe est spécialisé auprès de concessionnaires automobiles – principalement le réseau Renault France – qui vendent des voitures avec un package assuranciel (notamment : garantie de financement, extension de garantie mécanique pour couvrir les dommages).
La direction nous avait présenté en fin d’année les premières étapes du projet de développement, avec le déploiement de l’outil Carflex permettant de gérer la garantie mécanique et l’intégration du CRM Salesforce (pour Customer Relationship Management, soit un système de gestion de la relation client).
Après ce point d’étape de la transformation, la direction souhaite renforcer sa position d’acteur de référence en matière affinitaire.
C’est tout l’enjeu du programme Apogée, qui se déploiera sur 3 ans à partir de fin 2021 avec 3 grandes phases :
• Novembre 2021 à mars 2022 : enrichissement du CRM pour renforcer l’efficience commerciale,
• Juin à novembre 2022 : sécurisation de la gestion financière des tiers et transition vers une comptabilité d’engagement au global,
• Novembre 2023 : sécurisation du contrôle de la délégation et transition vers une comptabilité au détail.
Ce projet de plus de 10 000 jours-hommes (et femmes !) prévoit la création d’un poste de manager de proximité au sein de la Gestion Déléguée (basé au Mans).
Le chantier est ambitieux et nous resterons vigilants à ce qu’il ne se mette pas en œuvre au détriment du bien-être et des conditions de travail des salariés.
Nous invitons les collègues de la direction affinitaire à nous contacter pour nous faire part d’éventuelles questions ou demandes de précisions sur ce projet. Nous ne manquerons pas de relayer votre voix auprès de la direction dans le cadre des points d’étapes qui seront régulièrement faits en CSEE.

OPÉRATIONS PARTICULIERS / RECOUVREMENT
LE GRAND CHAMBARDEMENT

La Direction Opérations et Efficience de la DG MMA nous a présenté un projet d’évolution comprenant 3 grands axes :

  • Pour les Opérations de Particuliers, regrouper les activités de la CNA (Cellule Nationale d’Assistance) qui fait du conseil et de l’assistance à la souscription et du PGP (Pôle de Gestion Particuliers) qui fait de la gestion et de la facturation hors délégation au sein d’une même structure et regrouper les activités support au sein d’une même entité.
  • Pour le Recouvrement Agents, renforcer la fonction support (CCARC).
  • Regrouper les équipes par domaine d’activités sur un site unique : les Opérations de Particuliers à Chartres et le recouvrement agent à Strasbourg.

Le pôle Prévention a qualifié de « moyens » les impacts de ce projet de réorganisation. Nous estimons pour notre part que ces impacts ne seront pas neutres.
La fusion des équipes CNA et PGP va entrainer pour bon nombre de salariés une période de formation de plusieurs semaines par roulement pour se mettre à niveau.
Par ailleurs les salariés d’AGIR à Chartres intégreront la CNA à Chartres et les collègues de la CNA à Strasbourg intégreront AGIR à Strasbourg, avec un changement total d’activité. Ceci impliquera également de longues périodes de formation.
Même si des CDD seront embauchés pendant ces périodes pour pallier l’absence des collègues en formation, on peut craindre un accroissement de la charge de travail.
La CGT est très inquiète sur ce projet qui va aussi mettre en jeu l’accord GPEC (Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences) et notamment son chapitre 6 qui traite des mobilités contraintes.
Que va-t-il se passer pour les salariés d’AGIR qui ne souhaiteraient pas intégrer la CNA et vice-versa ? Les propositions de reclassement sur Chartres et Strasbourg seront probablement peu nombreuses du fait de la réduction des activités sur chacun de ces sites.
En définitive, ce projet n’est pas sans soulever d’inquiétude et nous restons bien évidemment à disposition des collègues concernés pour en discuter, dans la perspective de l’avis que nous devrons rendre au prochain CSEE.

SERVICE CLIENTS VIE MMA
UN NOUVEL OUTIL DE FLICAGE !

Même quand tout va bien et que la qualité est au rendez-vous, COVEA veut toujours plus d’efficience, autrement dit faire toujours plus avec moins de ressources, peu importe les conséquences sur la santé des salariés.
Les 3 pôles de ce service vont découvrir un nouvel outil pour mieux piloter leur activité (version officielle) mais aussi et surtout pour mieux contrôler et évaluer l’activité et le rendement de chaque salarié.
Oui, il s’agit bien d’un outil d’évaluation qui pourra faire l’objet d’un recadrage, voire de sanctions si nécessaire. La direction nous l’a confirmé.
Dans le discours, toujours la même rengaine « l’excellence client ». Dans la réalité, cet outil ne laisse aucune place à la qualité du service rendu à l’assuré. La formule pour calculer la performance de chaque salarié est éclairante : Nombre d’actes X Temps de référence.
Temps d’activité Giga (*)
(*)Disponibilité théorique (6h / jour). Ce résultat sera ensuite comparé à la moyenne du service
Histoire de développer le sens de la compétition entre collègues, ce taux de performance individuel sera comparé au taux de performance de l’équipe.
Pour la CGT, il s’agit d’un nouvel outil de pression visant à accroitre la productivité.
Par expérience, nous savons les dangers que représente ce type d’outil sur la santé des salariés.
Dans son étude d’impact, le préventeur missionné par la direction s’est limité à faire des préconisations uniquement autour des modalités de communication auprès des salariés. Aucune étude d’évaluation des risques sur l’outil lui-même et son usage n’a été réalisée.
La CGT a demandé le recours à une expertise que le secrétaire CFDT a aussitôt balayé d’un « Eh ben c’est non ! ». La direction connaissant mieux le droit du travail a mis au vote la demande de la CGT.
Résultat : Avis défavorables à l’expertise : 17 élus CFDT, avis favorables à l’expertise : 12 élus (6 CFE-CGC et 6 CGT).
Il est navrant que le syndicat majoritaire prive une nouvelle fois les salariés d’une expertise qui aurait pu leur être utile. Vivement que ça change !

Encadrés

PROJET TÉLÉPHONIE À COVEA PJ
NOUVEL OUTIL DE SURVEILLANCE ?

Les élus du CSEE ont été consultés sur cet énième projet COVEA PJ, qui s’inscrit dans la lignée de tous les projets intervenus pour répondre au plan à 1000 jours mis en place par la direction métier.
L’outil téléphonie tel qu’il nous a été présenté constitue un potentiel inquiétant en termes de surveillance des salariés
Le pilotage de l’activité via ce type d’outil sera source de pression mentale, surtout en période de suractivité.
Les élus CGT ont donc émis un avis défavorable sur ce projet.

AVIS FAVORABLE
POUR LE SITE DE REPLI FIDÉLIA NANTES

Des problèmes récurrents de climatisation (84 points de fuite en 2020) conduisent la direction à envisager un site de repli temporaire de juin à septembre pour accueillir les saisonniers, les managers, CAREF et autres CQM.
L’immeuble Whoorks est situé au 17 bd de Berlin, à 7 minutes à pieds du site d’origine. Les conditions d’accueil nous ont paru satisfaisantes (espaces de travail, matériel, restauration, parking, entretien).
A la question : Ce site est-il seulement provisoire, la direction a répondu OUI.
Pour toutes ces raisons, les élus CGT ont donné un avis favorable à ce projet.

PROJET CAPNET
UNE BOITE DE SARDINES À MONTPARNASSE

Pour mémoire, ce projet concerne l’aménagement des locaux COVEA PJ de Montparnasse, compte tenu de l’installation d’une équipe supplémentaire de juristes.
Alors que les règles Hygiène et Sécurité préconisent une surface de 10 m2 par personne, voire 15 m2 lorsque l’activité principale des occupants est fondée sur des communications verbales, la direction a fixé une surface minimale de 5,3 m2 par salarié.
Nous ne comprenons pas pourquoi, dans un contexte où le nombre de collègues sur site est à la baisse, la direction rogne toujours plus sur l’espace de travail des salariés sur site.
Dans ces conditions, les élus CGT se sont prononcés contre ce projet.

VOS REPRÉSENTANTS DE PROXIMITÉ CGT

Les représentants de proximité (RP) constituent un relais d’information entre les salariés, les élus CSEE et la direction.
Leurs attributions sont proches des anciens élus DP et CHSCT, notamment :

  • Observations et remontées en matière de santé, sécurité et conditions de travail auprès de la direction,
  • Remontée des réclamations collectives et des situations individuelles.

Sur le CSEE Le Mans, 6 secteurs ont été définis et 15 représentants de proximité CGT ont été élus :

  • Secteur Assistance
    Andy KERBRAT (Fidélia Nantes)
    Lucie JOINVILLE (Fidélia Tours)
    Arnaud PIRIOU (Fidélia Saint-Cloud)
  • Secteur Inspection
    Abdelkader YOUMELHANA (MMA Paris)
    Florian LHOTELLIER (MMA Le Mans)
  • Secteur Ouest
    Angélique BOULAY (MMA Le Mans)
    Elodie GERFAULT (MMA Nantes)
    Aurore DUPREZ (MMA Le Mans)
    Anne LE FURAUT (COVEA PJ – Le Mans)
  • Secteur Ile-de-France
    Pierrette BRECHAUD (MMA Paris)
    Richard CLUA (MMA Paris)
  • Secteur Centre
    Magali COUPELANT (MMA Chartres)
    Eric TESSON (MMA Chartres)
  • Secteur Est
    Marie LEORAT (MMA Lyon)
    Antonio RODRIGUES (MMA Strasbourg)

N’hésitez pas à contacter les RP de votre secteur pour toute question ou assistance !

Prochain CSEE : 29 et 30 juin.
Parution de la prochaine gazette début juillet.

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.