Négociations Annuelles Obligatoires temps de travail : vous avez entendu le mot “négociations”, vous ?

La première réunion de négociation obligatoire sur le temps de travail nous a montré qu’elle n’a, aux yeux de nos représentants RH COVEA, qu’un intérêt: elle est obligatoire…
Elle s’est bornée à une sorte de bilan social allégé pendant lequel elle nous a assommés de chiffres sur le nombre et la répartition des salariés selon certaines catégories.

Faisant fi de cette présentation, la CGT a quand même profité de cette réunion pour faire part de certaines de ses revendications:

  • Le passage à 32h hebdomadaire
  • La prise en charge des cotisations à 100% pour les  temps partiels
  • Accession au temps partiel pour l’ensemble des salariés qui le souhaitent, et inversement, passage au temps plein pour l’ensemble des temps partiels qui en font la demande
  • Suppression des pourcentages d’accès aux formules JATT qui restreignent les choix des salariés
  • Embauches massives dans les services qui ont recours aux heures supplémentaires
  • Installation de badgeuses dans les bâtiments pour compenser la perte de temps dû au temps d’installation et d’allumage du poste de travail
  • Arrêt définitif de la liberté prise par une partie du management d’écrêter le temps de travail réel des salariés
  • Coupure automatique des outils informatiques et de la téléphonie en dehors des heures de travail
  • Fermeture du compteur de don de congés si les salariés ne le consomment pas. Possibilité de rendre aux donateurs les congés non utilisés .
  • Prise en charge à 100% et pour tous des frais de déplacements dans le cadre du temps de travail
  • Accès aux relevés des commissions de suivi, dès lors que celles-ci  concernent directement des salariés.

Une prochaine réunion aura lieu à partir de la rentrée prochaine, mais sa date n’a pas encore été déterminée.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.