Négociations télétravail : la fin est proche !

Dernière séance de travail sur le prochain accord Télétravail qui entrera en vigueur le 1er janvier 2022 pour trois ans.

Si on peut noter des souplesses supplémentaires, le fond reste identique, en revanche, à celui que nous connaissions.  Certes nous apprécions le fait que les populations nomades aient enfin accès au télétravail, et nous avons conscience que ce sujet est d’importance pour la quasi totalité des salariés, mais nous déplorons le fait de n’avoir pas été entendu sur plusieurs sujets:

La population commerciale en relation physique avec les clients n’a définitivement pas accès au télétravail alors que leur travail comporte aussi une part non négligeable de back-office (mails, courriers, téléphone..),
Les directions Métiers gardent la main sur les formules (proposées ou pas !). De plus le télétravail en week-end et jours fériés est laissé à l’appréciation du directeur malgré une forte attente des populations concernées.
La prise en charge des frais reste identique alors que nous sommes en-dessous du plafond prévu par l’URSSAF.  Les moyens matériels mis à disposition, notamment les fauteuils, sont largement insuffisants: le salarié qui en a besoin devra l’acheter lui-même.
Il faut croire que COVEA a encore raté l’occasion de faire preuve de générosité…

Le droit à la déconnexion ne s’étoffe pas : nos interlocuteurs attendent la négociation sur la Qualité de Vie au Travail pour discuter de celui-ci. Pour la CGT, il nous semble important de préserver l’équilibre vie privée/vie professionnelle autrement que sur le papier. Les outils de l’entreprise ne doivent pas polluer la sphère privée.
Sur l’aspect santé, rien n’est modifié, nous n’en sommes restés qu’à la méthodologie pour déclarer un accident de travail !  L’aspect prévention, qui passe aussi par de la formation de qualité, n’est pas abordé par la direction et celle-ci ne semble pas très pressée d’aborder le sujet.
Enfin, l’organisation même du travail, qui devrait être un pilier de cet accord, notamment au bénéfice des managers, n’est pas du tout abordée. Dés lors qu’une partie d’une équipe est en télétravail, il est important de réorganiser les relations à la fois entre collègues, mais également dans le cadre du collectif (ex réunions d’équipes…)

Nous attendons la version définitive qui devrait nous parvenir dans quelques jours pour étudier la possibilité de signer cet accord.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.