Nouvelle alerte de la CGT sur l’évolution de la pandémie

La CGT est la seule à vous informer sur la réaction de la direction face à l’évolution de la crise sanitaire.

La direction de COVEA s’est contentée de faire passer les consignes du gouvernement, mais ne les communique pas à tous. Seuls les secrétaires des instances concernées ont été destinataires du mail d’information, à l’exclusion de l’ensemble des élus, mais surtout des salariés. C’est dommage alors que la situation sanitaire est source d’inquiétude, et qu’elle mériterait plus d’information.

Vous constaterez que ce n’est qu’une reprise des dernières dispositions gouvernementales, sans s’attarder sur les réels besoins des salariés en termes de prévention des risques.
Courrier de la direction.

Nous, CGT, alertons la direction sur le manque de moyens mis en œuvre, tant en termes de protection des salariés que d’information :

  • Les Antilles : en l’absence de consigne de la direction, nous demandons des mesures appropriées pour assurer la protection des salariés.
  • Les cas contact : comment la direction va gérer le secret médical ?
  • Sur les déplacements professionnels : quelle est la position de la direction sur la prise en charge des tests COVID après le 15 octobre ?
  • La direction doit informer les salariés de la possibilité de se faire vacciner sur le temps de travail (sans récupération).
  • Les salariés à risques sont inquiets d’un éventuel retour sur site suite aux mesures annoncées et la direction reste muette sur le sujet.

Nous continuerons à vous tenir informer des suites données par la direction à nos demandes.


Nous avons reçu la réponse de la direction le 20/08/2021 :
RéponseDirection20082021

Nous sommes consternés par la réponse méprisante de la direction, qui a éludé tous les points soulevés puisqu’aucunes explications nous ont été données.
Ils renvoient les salariés à leur responsabilité individuelle en oubliant que l’employeur à des obligations de moyens renforcés pour la santé et la sécurité de ses employés. 
Nous avions évoqué les points suivants :
– Les Antilles : Application du protocole sanitaire de base sans tenir compte de l’augmentation dramatique de l’épidémie en Martinique et en Guadeloupe.
– Les cas contact : la Direction nous renvoie sur le dispositif Améli mais ne répond en rien sur l’obligation de devoir déclarer si nous sommes vaccinés ou pas alors que cela est une donnée médicale confidentielle.
– Sur les déplacements professionnels : à la responsabilité des salariés pour le PASS sanitaire alors qu’il s’agit de déplacements professionnels.
– Les salariés à risques : aucune réponse
    
Suite à la récente montée de l’épidémie, nous notons que la santé des salariés importe fort peu à la Direction alors que les enjeux économiques des années précédentes ( attaque informatique et Partner’R) avaient mobilisé nos “chers” directeurs en plein été…
Une communication devrait être faite en Csec à une échéance qui n’a pas été fixée. Espérons que ce soit avant la réunion ordinaire de fin septembre ! 

 

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.