UN ACCORD AU DOIGT MOUILLE …

Vous avez pu prendre connaissance de nos revendications.

Aujourd’hui la direction nous a présenté schématiquement le plan du futur accord :

  1. prévention des incivilités et agressions externes,
  2. prévenir les RPS  ==) risque de souffrance au travail (stress, harcèlement moral…)
  3. mise en place d’un baromètre social une fois, voire deux pendant la durée de l’accord,
  4. droit à la déconnexion à savoir : vigilance qui s’impose à tous, notamment en début et en fin de journée ainsi que pendant les congés,
  5. prévention de l’absentéisme avec une vigilance particulière pour l’absentéisme de plus de trois mois,
  6. forfait mobilité durable : plafond de prise en charge à concurrence de 400 euros maxi par année civil, avec un plafond de 600 euros maxi si cumul avec le remboursement des abonnements transports en commun,
  7. mise en place d’un référent QVCT représentant de la direction,

Nous sommes un peu déçus par cette ébauche d’accord. Ce projet ignore les conditions de travail qui doivent être au cœur d’un accord Qualité de Vie et Conditions de Travail

De même l’absence de diagnostic partagé en liminaire qui pourrait nous servir de base pour construire un accord qualitatif a été refusé

Nous attendons le projet rédigé afin d’étudier les propositions de la direction.

Prochaines négociations les 12 janvier et 2 février 2022

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.