SERVICE CENTRE DE GESTION INDEMNISATION : NOUVEL APPEL À LA GRÈVE LE 14 MARS PROCHAIN !!!

L’organisation du travail à l’Indemnisation a généré une surcharge de travail. La surcharge de travail a généré de l’insatisfaction. L’insatisfaction a généré une grève le 6 janvier dernier. La grève a généré… la torpeur de nos directeurs.

Les salariés de l’Indemnisation nous ont alertés sur leur mal-être au travail. Ils nous ont fait part de la surcharge chronique. Ils nous ont parlé de l’organisation par vacations qui ne résout rien. Ils nous ont alertés sur l’insuffisance d’embauches, sur les refus récurrents de congés, et sur le turnover important chez les nouveaux embauchés à cause des salaires très bas. Ils nous ont expliqué le management basé sur les objectifs de P3CO…

En retour, nous avons milité pour des actions concrètes :

  • Des embauches massives en CDI, en remplacement de la sous-traitance qui a montré ses limites, voire ses lacunes.
  • Une reconnaissance réelle du travail par des salaires d’embauche dignes et par des augmentations annuelles correspondant a minima à l’inflation.
  • Un retour aux fondamentaux techniques, actuellement dévoyés par divers objectifs devenus prioritaires tels que la DIMCO.
  • De réelles opportunités d’évolution non bloquées par des restrictions liées à l’absence de mobilité.
  • Un réel changement des méthodes de management, basé prioritairement sur la notion de bien-être au travail.

Afin d’être entendus, nous avons organisé une grève le 6 janvier dernier. Mais nos directeurs sont restés sourds. Il est vrai qu’ils voient cela du haut de leur tour d’ivoire. Pourtant, nous les soupçonnons de connaitre nos difficultés. Mais si seulement ils y étaient aussi sensibles qu’ils le sont aux désirs des assurés…

Alors nous devons remettre ça. Nous appelons donc à une nouvelle grève le 14 mars prochain.

Soyons nombreux à y participer pour qu’enfin ils se préoccupent de nous !

Nous vous rappelons qu’en présentiel ou en télétravail, vous pouvez faire grève la journée entière, une demi-journée ou même une heure ou deux.

Pensez à prévenir votre manager et à déclarer votre temps de grève dans votre espace Lifebox.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.