Intéressement et participation, négocations en cours

La direction COVEA a convoqué les organisations syndicales pour renégocier les accords en cours concernant les primes d’intéressement et de participation. Après trois premières réunions, deux autres sont programmées les 2 et 10 juin prochains. La date butoir est fixée au 30 juin 2022.

LA CGT ENFIN ENTENDUE DANS SES REVENDICATIONS !

L’accord d’intéressement dit « Accord groupe » a pris fin le 31 décembre 2021. La direction ne souhaite pas le reconduire pour des raisons qui lui sont propres (création de l’UES, intégration de PARTNER RE …). Elle propose de réallouer le budget de cet intéressement à une revalorisation salariale directement incluse dans notre rémunération brute. Le montant serait de 950 € bruts annuels pour chaque salarié embauché avant le 31 décembre 2021. Cette somme serait intégrée au salaire mais seulement à partir de janvier 2023.

Nous ne pouvons qu’être satisfaits de l’intégration de cette prime dans le salaire. C’est une demande forte de la CGT depuis toujours. Les augmentations de salaire constituent une revalorisation pérenne de la rémunération et renforcent notre protection sociale en entrant dans l’assiette de calcul de nos futures retraites, à l’inverse des primes aléatoires. Le montant annoncé est toutefois insuffisant et cette mesure intervient trop tardivement !

La CGT propose d’intégrer 1149 € nets, ce qui fait environ 90 € par mois (soit le montant versé le plus important sur les trois dernières années). Nous demandons que TOUS les salariés, y compris ceux embauchés en 2022, soient concernés. Cette mesure doit prendre effet à compter du 1er janvier 2022, compte tenu de la faiblesse des augmentations salariales (0,4% en 2021, 0,9% en 2022) au regard de l’inflation galopante.

ACCORD INTÉRERESSEMENT / PARTICIPATION DE L’UES

En parallèle, la direction propose de remettre en cause les autres accords d’intéressement et de participation du périmètre UES tels que nous les connaissons aujourd’hui. Une renégociation se fait dans un périmètre plus large constitué de l’UES Covea (GMF ; MAAF ; MMA ; Fidélia), de COVEA D (employant une centaine de nos dirigeants hors classe) et de la SGAM COVEA (gouvernance COVEA).

La direction dit vouloir s’inscrire dans la continuité des accords UES existants en sécurisant le versement :

  • Déclenchement du calcul de l’intéressement et de la participation dès le 1er Euro de résultat (ce qui correspond à une revendication CGT).
  • Mise en place de critères pour bénéficier d’un « bonus » si le plafond des deux primes n’atteint pas 20% de la Masse Salariale de Référence (MSR).

Toutefois, elle veut plafonner l’intéressement à 12% de la MSR et la participation à 8%.

QUELLES SONT LES REVENDICATIONS DE LA CGT ?

  • Nous voulons une prime égalitaire pour tous quel que soit le revenu. En effet, chacun à son niveau participe aux résultats du groupe. Il est intolérable que les plus hauts revenus touchent une prime d’intéressement deux fois plus élevée que celle versée aux employés.

Simulation de la prime d’intéressement en fonction du salaire, suivant les deux scénarii (revendication CGT et proposition Direction). Calculs basés sur les chiffres communiqués par la direction le 23 mai.

  • Nous voulons une neutralisation des absences liées aux accidents de trajet et des arrêts de travail à partir du 30ème jour.
  • Nous voulons la réintégration des salaires régularisés au titre de décisions de justice (actions aux prud’hommes) dans l’enveloppe de l’intéressement.
  • Nous voulons une répartition plus équitable de l’enveloppe dans chaque entité entre salariés à temps partiel et salariés à temps plein.
  • Nous voulons renégocier le système de l’abondement. Que le salarié décide de placer 200 € ou 2000 €, le montant de l’abondement doit être identique. Les salariés aux plus faibles revenus n’ont pas la possibilité de placer la totalité des primes par manque de pouvoir d’achat. Notre proposition leur permettra de bénéficier de l’abondement maximum de 2000 € tout en plaçant une petite somme.

Nous vous tiendrons bien évidemment informés à l’issue des prochaines réunions de négociation

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.