Au revoir MALAKOFF… Bonjour KLESIA

Suite à son appel d’offre, la direction a retenu l’assureur KLESIA pour couvrir les frais de santé et de prévoyance à compter du 1ᵉʳ janvier 2023.

Ce qui ne change pas ?

– Les garanties : la direction a établi un cahier des charges basé sur les mêmes niveaux de protection que dans les contrats passés avec Malakoff Humanis. La CGT a proposé d’en profiter pour rehausser et élargir certaines garanties.

– Les dossiers en cours et engagés avec l’actuelle prévoyance (Malakoff) bénéficieront d’une continuité de traitement. La CGT a demandé qu’un interlocuteur dédié soit désigné par la direction pour faire le lien en cas de difficulté de transition.

– L’espace adhérent reste identique. Nous pourrons y retrouver notre carte d’assuré en version dématérialisée.
La nouvelle carte de mutuelle sera envoyée courant décembre à notre domicile.

– Les conjointes et conjoints de salariés seront toujours éligibles à la couverture santé et prévoyance du Groupe. Il leur faudra simplement signer le nouveau contrat avant le premier janvier. Attention, il conviendra cependant de bien contrôler la tarification qui augmentera dès l’année prochaine pour apprécier l’intérêt de cette nouvelle offre. Nous travaillerons sur ce sujet lors de la prochaine réunion de négociation, car les premiers chiffres présentés ne sont pas favorables.

Ce qui change ?

– En santé : les taux de cotisation baissent légèrement. Ils passent de 0,71 % à 0,70 %.
Pour rappel, la cotisation est calculée sur la base du PASS (Plafond Annuel de la Sécurité Sociale) qui va augmenter de 6,9 % au 1er janvier. De ce fait, mécaniquement, la cotisation augmenterait.

– En prévoyance : Les taux augmentent fortement, passant de 0,71 % à 0,80 %.
Cette augmentation affichée comme nécessaire pour équilibrer les comptes est la conséquence de la dégradation des conditions de travail qui conduisent à l’augmentation des arrêts maladie.
La CGT a rappelé l’importance de la prévention primaire dans l’entreprise (actions de prévention en amont des modifications de l’organisation du travail).

Ce qui reste à négocier :

– Les montants de cotisation : les pourparlers se poursuivent avec KLESIA.

– La répartition de la cotisation entre employeur/employé :

  • Sur le volet santé, nous étions sur une répartition 60 % / 40 % ; la CGT revendique un passage à 75 % / 25 %.
  • Sur le volet prévoyance, la répartition actuelle est de 75 % / 25 % ; la CGT revendique un passage à 90 % / 10 %.

Rappelons qu’il n’y a pas si longtemps, l’employeur prenait en charge la cotisation prévoyance à 100 %.

La CGT reste attentive au pouvoir d’achat des salariés et souhaite que cette négociation aboutisse à un accord favorable et toujours aussi protecteur pour les salariés.

Prochaine réunion fixée au 30 novembre !

Imprimer cet article Télécharger cet article

Une réaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.